[fedora-fr-doc] Re : Introduction générale à Fedora

PaulK paulk at paulk.fr
Mar 27 Juil 11:19:31 CEST 2010


On 27/07/10 11:13, Brémond Valentin wrote:
> On 07/27/2010 10:27 AM, PaulK wrote:
> > On 27/07/10 10:05, Brémond Valentin wrote:
> >> On 07/26/2010 07:24 PM, PaulK wrote:
> >>> J'ai récemment écrit un paragraphe expliquant ce qu'est un logiciel privateur et c'était normalement destiné aux novices. Si vous pensez intéressant de l'ajouter (remodelé, bien évidement) à l'article<http://doc.fedora-fr.org/wiki/Au_secours_je_suis_perdu%E2%80%A6>, dites le moi (ou si vous voulez juste commenter le paragraphe, ça m'aiderais aussi) !
> >>>
> >>> Voici le paragraphe intact :
> >>>
> >>> […] logiciels privateurs. Ces logiciels étant des biens immatériels, les commercialiser en utilisant le modèle de l'économie de la rareté, où chaque exemplaire d'un produit a une valeur liée à son coût de production, mènerait le créateur du logiciel à sa perte : étant donné qu'un bien numérique peut-être copié quasiment à l'infini pour un prix quasiment nul, seuls quelques exemplaires du bien seraient achetés et seraient ensuite dupliqués par tous et pour tous. Du coup, les vendeurs de logiciels privateurs ont décidé d'interdire la copie du bien numérique. Les Majors de l'industrie du divertissement on fait de même. Mais alors que ces derniers se sont contentés d'interdire légalement la copie de leurs œuvres (et en faisant voter des lois punissant le partage des œuvres en question), les industriels du logiciel (privateur) ont décidé de ne pas directement vendre les logiciels qu'ils produisent, mais de vendre un droit d'utilisation des logic
> ie
> >> ls en question. Ainsi, ils ont un prétexte de plus pour interdire le partage des logiciels mais aussi pour empêcher quiconque de comprendre le fonctionnement du programme, de le modifier etc, étant donné que le logiciel n'appartient pas à l'utilisateur final. L'erreur de conception est donc de priver les utilisateurs du droit de disposer des biens numériques qu'ils achètent au prétexte de garantir la pérennité de ces biens pour leurs créateurs.
> >>>
> >>
> >> Personnellement, je trouve que, bien que l'article soit très juste et
> >> bien écrit, les débutants n'en ont un peu rien à carrer de pourquoi
> >> Linux c'est le bien. Au début, le seul truc qu'ils recherchent, c'est
> >> comment faire marcher ce nouveau bazar à la sauce Windows.
> >
> > Je ne suis pas franchement d'accord. Tous les débutants n'en ont pas forcément rien à faire de la philosophie du système. Après tout, c'est pour ça qu'il existe.
> > Je pense qu'u utilisateur doit pouvoir faire le choix de s'en foutre ou non, en conaissance de cause. Bien sûr, il ne faut pas gonfler l'utilisateur uniquement avec ça, juste, il faut en
> > faire mention et expliquer qu'originellement, c'est pour cette raison que le système à été créé. Ainsi, l'utilisateur sera averti et même s'il se fiche des libertés du Logiciel Libre, il comprendra pourquoi la communauté cherche à développer des alternatives libres aux solutions propriétaires et ne viendra pas se demander pouquoi les pilotes proprios ne seront pas inclus dans la prochaine Fedora, parce que c'est tellement plus pratique, par exemple. Mieux encore, il ne pensera pas à soumettre cette idée, respectueux de l'esprit du Libre.
> >
> > J'ai conscience que mon discours est un peu limite, dans le sens où je dis que les personnes se fichant de l'esprit du libre n'ont pas franchement leur mot à dire, mais je pense que c'est une questions de respect des valeurs de Logiciel Libre.
> >
> > Après, les mentalités changent et il est tout à fait concevable qu'un nouvau dans le monde du libre n'en ait rien à carrer des valeurs du libre, voire les ignore en s'en portant très bien et un jour tombe sur la conférence d'un barbu et se rende compte que ses propos sennent juste (ça a été mon cas).
> >
> > Donc je suis pour introduire les valeurs du libre, pas de manière bourine, mais juste histoire que l'utilisateur en ait entendu parler et peut-être que sa réflexion personnelle sur le sujet ne viendra que plus tard.
> > Évidement, je vois très mal mon paragraphe ainsi présenté sur la doc.
> >
> >> Après oui,
> >> ils s'intéresseront peut-être à la philosophie. Mais je ne pense pas que
> >> dans un article d'introduction à l'utilisation de Fedora il faille
> >> mettre l'idéologie et Cie.
> >> En revanche, si tu me donnes l'adresse de cet article, je pourrais le
> >> rajouter avec les adresses utiles pour en savoir plus.
> >> _______________________________________________
> >> fedora-fr-doc mailing list
> >> fedora-fr-doc at fedora-fr.org
> >> http://mailing-list.fedora-fr.org/mailman/listinfo/fedora-fr-doc
> >
> 
> Ok. Mais comment introduire tout ça ? J'ai essayé d'être un minimum 
> explicatif sans être trop exhaustif (paragraphe 2). Et je dois avouer 
> que je ne suis pas très connaisseur dans ce domaine.
> Si vous avez des idées, filez-les moi (ou intégrez-les directement dans 
> l'article).

En effet, ce qui est déjà sur la page est pas mal, mais je vais m'employer à le remanier pour que ce soit plus complet, en essayant de ne pas faire trop lourd.

> _______________________________________________
> fedora-fr-doc mailing list
> fedora-fr-doc at fedora-fr.org
> http://mailing-list.fedora-fr.org/mailman/listinfo/fedora-fr-doc

-- 
Paul Kocialkowski - <http://www.paulk.fr/>

Cette adresse mail est auto-hébergée.

Si, après l'envoi d'une hypothétique réponse à ce message, un courriel vous 
informe que votre réponse n'a pas pu être transmise, merci de bien vouloir 
réessayer en consultant au préalable l'état de mon serveur mail à l'adresse :
<http://test.paulk.fr/>.



Plus d'informations sur la liste de diffusion fedora-fr-doc